Alzheimer - capsule #2

Avez-vous déjà entendu: L'Alzheimer c'est génétique. Ma mère et mon père l'ont eu, je vais sûrement l'avoir.

Heureusement, la maladie d'Alzheimer n'est pas que génétique. La grande majorité des cas est en fait causée par la combinaison de plusieurs événements que nous pouvons contrôler.

Partager :

En effet, la croyance populaire selon laquelle la maladie d'Alzheimer est transmise de génération en génération a été démentie par les chercheurs il y a quelques années. Une faible proportion des cas, soit environ 5% de l'ensemble des cas d'Alzheimer répertoriés sont de type familial et dans ces cas, la maladie est transmise de génération en génération. Par contre, les 95% autres cas sont en fait causés par une combinaison de facteurs génétiques, du mode de vie et de l'environnement. Ces personnes auraient donc pu éviter la maladie d'Alzheimer, ou à tout le moins, la retarder, en modifiant leur mode de vie et en choisissant un environnement plus sain. 

Plusieurs facteurs de risque modifiables augmentent les chances de développer la maladie d'Alzheimer. En modifiant son mode de vie, il est possible de contrôler ceux-ci et d'éviter les troubles cognitifs avec l'âge.

Les facteurs de risque principaux à surveiller sont: l'hypertension, le taux élevé de cholestérol, le diabète, l'obésité et le tabagisme. 

L'hypertension non contrôlée affecte le coeur, les artères et la circulation sanguine. D'ailleurs, les artères sont responsables d'acheminer le sang oxygéné au cellules du cerveau, les neurones. L'hypertension réduit donc la capacité d'acheminer une quantité suffisante et la qualité du sang oxygéné au cerveau. Il est possible de contrôler son hypertension en pratiquant l'activité physique ou par une médication adéquate.

Le cholestérol est un facteur de risque de l'hypertension, car il s'installe dans les artères et réduit la capacité de sang oxygéné que ceux-ci peuvent acheminer aux neurones. Il est également possible de contrôler son taux de cholestérol par médication. Le cholestérol est souvent le résultat de mauvaises habitudes alimentaires et de l'inactivité physique. Les gens ayant un taux élevé de cholestérol dans la quarantaine sont plus à risque de développer la maladie d'Alzheimer avec l'âge.

Le diabète est un dérèglement du glucose, le carburant principal du cerveau. Les personnes ayant reçu un diagnostic de diabète de type 2, souvent associé aux mauvaises habitudes de vie, sont deux fois plus susceptibles de développer un trouble cognitif.

L'obésité et l'inactivité physique sont responsables de plusieurs problèmes de santé reliés aux système cardiovasculaire et cognitif. Ils sont souvent responsables de l'hypertension artérielle et du diabète de type 2. Il est important d'apporter des changements à son mode de vie pour prévenir les problèmes pouvant surgir dès la quarantaine. Une saine alimentation et l'activité physique sont les moyens les plus efficaces pour y remédier. 

La tabagisme est un facteur de risque de cancers, maladies cardiovasculaires et de troubles cognitifs. Il a été prouvé que les fumeurs sont 45% plus à risque d'avoir l'Alzheimer avec l'âge. Les personnes qui arrêtent de fumer diminuent considérablement le risque de développer la MA. 

D'autres facteurs de risque modifiables ont également été étudiés. Le faible niveau d'éducation, l'abus d'alcool, la consommation de drogues, les traumatismes crâniens et les dépressions doivent être surveillés pour prévenir les troubles cognitifs.

Malheuresement, il n'est pas possible de modifier la génétique, l'âge et le sexe. En agissant sur les facteurs de risque qui vous prédisposent à la MA, vous diminuez considérablement les chances de développer des troubles cognitifs.

Vous êtes inquiets pour vous-même ou pour un proche?

Vous remarquez des pertes de mémoire?

L'équipe de recherche de Q&T Recherche offre des tests de mémoire gratuitement à ceux qui sont intéressés à participer à un projet de recherche. 

Informez-vous auprès d'une infirmière: 819-562-0777